Logo CECOP
EN
Address: European Cooperative House
Avenue Milcamps 105, 1030 Brussels, Belgium
Telephone: +32 2 543 1033
Email: cecop@cecop.coop

Premier ministre italien : « Les coopératives offrent une expérience à reproduire et à soutenir »

26 juin 2013 English ] [ français ]

Grande réunion des coopératives italiennes à Rome, avec une intervention du Premier Ministre Enrico Letta, et du Ministre du Développement économique, Flavio Zanonato. L’Alliance des coopératives italiennes (comprenant les trois confédérations italiennes des coopératives, à savoir, l’AGCI, Confcooperative et Legacoop) a célébré aujourd’hui l’Assemblée nationale des coopératives italiennes à Rome. L’événement visait à renforcer l’unité du mouvement coopératif italien et à expliquer comment les coopératives contribuent à la reprise économique et à un développement plus équitable.

A travers un message vidéo, le Premier ministre italien Enrico Letta a souligné que les coopératives sont « les piliers de l’économie sociale et un exemple vertueux de résistance à la crise à reproduire et à soutenir ». En effet, malgré une tendance générale à l’augmentation du chômage en Italie, on estime que, entre 2007 et 2011, l’emploi dans les coopératives italiennes a augmenté de 8%. "Les finances doivent être subsidiaires à l’économie réelle et la richesse doit être créée par le travail des gens. Le gouvernement italien est en train d’insister sur l’importance central de l’emploi parce que le travail est au cœur même de notre Constitution ». Le Premier ministre a conclu avec un message important pour les coopératives : « Nous allons vous écouter. Allez-y, nous ferons notre part pour apporter notre recette au Conseil européen ».

Flavio Zavonato, ministre italien du Développement économique, est intervenu sur les priorités du gouvernement, telles que les mesures en faveur de l’emploi pour les jeunes, l’accès des entreprises au financement et une solution aux retards de paiement des collectivités locales. Il a également appelé à une collaboration plus étroite avec le mouvement coopératif : « les coopératives sont un interlocuteur important avec qui nous sommes ouverts à coopérer. Nous accueillons vos suggestions ».

Giuliano Poletti, président de l’Alliance des coopératives italiennes, a expliqué la raison de cette résistance : « c’est notre mode de fonctionnement, qui est basée sur la participation, la transparence et l’enracinement dans les communautés ». Ce modèle a permis aux coopératives de se développer et d’innover dans des secteurs en croissance comme l’économie verte ou les services de protection et de développer de nouveaux types de coopératives telles que les coopératives qui offrent des services à la communauté ».

Maurizio Gardini, Président de Confcooperative et vice-président de l’Alliance des coopératives italiennes, a appelé à une action plus forte contre les fausses coopératives et des mesures concrètes en faveur de l’emploi des jeunes : « Nous espérons que le Conseil européen va, au cours des deux prochains jours, être amené à prendre des mesures concrètes pour stimuler la croissance et le développement ».

Dans son discours de clôture, Rosario Altieri, président de l’AGCI, a souligné : « Il doit y avoir des conditions pour relancer le développement de l’économie réelle, qui est basé sur les compétences entrepreneuriales et les emplois. Les coopératives sont prêts à donner leur contribution, en demandent aux institutions de la compétence, de la détermination et de l’honnêteté en retour ».

Photo : Giuliano Poletti, président de l’Alliance des coopératives italiennes par AGCI Toscana