Logo CECOP
EN
Address: European Cooperative House
Avenue Milcamps 105, 1030 Brussels, Belgium
Telephone: +32 2 543 1033
Email: cecop@cecop.coop

Sauver des entreprises en Europe : le transfert aux employés

4 juin 2013 English ] [ français ]

En 2012, plus de 150 entreprises menacées de fermeture, sans projet de reprise ou sans héritiers, ont été transférées avec succès à leurs employés sous la forme coopérative, sauvant par la même occasion l’emploi et le savoir-faire. La conférence organisée par CECOP–CICOPA Europe, la Confédération européenne des Coopératives dans l’Industrie et les Services, "Les transferts d’entreprises durables en Europe : transferts d’entreprises aux employés" qui s’est tenue au Comité Economique et Social Européen à Bruxelles, a analysé ce modèle avec une série d’acteurs concernés par le sujet.

La France, l’Italie et l’Espagne sont les pays qui possèdent le plus grand nombre de transferts fructueux d’entreprises à ses employés alors que des cas plus isolés sont dénombrés en Angleterre et en Finlande. Les facteurs qui expliquent le succès des transferts dans certains pays sont le cadre juridique plus adapté qui protège et promotionne les coopératives de travail associé, un haut niveau d’organisation et de consolidations des coopératives de travail associé dans des fédérations et des mesures politiques qui favorisent le transfert d’entreprises à ses employés.

En Espagne, 75 entreprises ont été transformée en coopérative en 2012 selon la Confédération Espagnole des Coopératives de Travail Associé, COCETA. "Il s’agit d’un modèle qui génère de la croissance au niveau local et qui permet aux employés de décider de la direction que prendra leur vie et la vie de leur entreprise" a souligné Paloma Arroyo, la Directrice de COCETA. Elle a donné l’exemple de la coopérative de travail associé Sherlimp, active dans le nettoyage du textile et créé il y a 30 ans suite à un transfert.

La Commission européenne a estimé qu’environ 150.000 entreprises qui employaient 600.000 personnes pouvaient disparaître si on ne leur trouvait pas de plan de reprise ou d’héritier. Dans le même esprit, CECOP-CICOPA Europe a publié un document qui présentait les opportunités et les défis pour les transferts d’entreprises.

"Le moment est venu pour l’UE de considérer les exemples d’entreprises d’emplois et de compétences sauvegardées" a indiqué le Secrétaire Général de CECOP-CICOPA Europe, Bruno Roelants.

Pour de plus amples informations, vous pouvez lire le document "Les transferts d’entreprises sous la forme coopérative en Europe" (en anglais)