Logo CECOP
EN
Address: European Cooperative House
Avenue Milcamps 105, 1030 Brussels, Belgium
Telephone: +32 2 543 1033
Email: cecop@cecop.coop

Les cabinets de Barnier, Tajani et Andor, des Eurodéputés et le Comité Économique et Social Européen réunis pour la conférence de CECOP-CICOPA Europe

15 mai 2012 English ] [ français ]

Le 24 avril, CECOP a organisé une conférence sur les coopératives sociales et l’Initiative pour l’Entrepreneuriat Social » (SBI) au Comité Économique et Social Européen. Cet événement qui a eu lieu pendant la semaine coopérative s’inscrit parmi d’autres manifestations organisées par le mouvement coopératif pour célébrer l’Année internationale des coopératives 2012 des Nations Unies.

Cette conférence a réuni les conseillers des cabinets des principaux Commissaires de l’Union européenne concernés par l’initiative pour l’entrepreneuriat social à savoir : Michel Barnier (Marché intérieur), László Andor (Emploi) et Antonio Tajani (Industrie), Heinz K. Becker, membre du parlement européen en charge de la réponse du Parlement à l’Initiative pour l’entrepreneuriat social, Patrizia Toia, parlementaire européenne et Luca Jahier, président du groupe III du CESE.

Plus d’une dizaine d’expériences en matière d’inclusion sociale de coopératives sociales venues d’Italie, de France, d’Espagne, de Pologne et du Portugal ont été présentées au public. Giuseppe Guerini, président de Federsolidarietà (IT), a expliqué le rôle crucial que jouent les coopératives sociales dans l’économie et la société italienne ainsi que l’influence qu’elles ont eu dans les autres pays européens. En effet, la loi italienne de 1991 qui régit les coopératives sociales a été un exemple emblématique pour les autres pays qui ont adopté une réglementation spécifique dans les domaines de l’insertion durable dans le travail et des services sociaux.

Les coopératives sociales apportent des réponses innovantes et durables aux besoins de la société parce qu’elles sont ancrées dans les communautés où vivent ceux qui sont directement concernés par ces besoins (travailleurs défavorisés, utilisateurs des services, etc.) ; dans de nombreux cas, ces parties prenantes participent directement à la gestion et au contrôle des coopératives. Jiri Plecity, du cabinet du Commissaire László Andor a souligné la contribution des coopératives sociales aux nouveaux défis tels que la diminution des ressources, l’environnement, les changements démographiques, etc.

Dans ses conclusions, Rossano Rimelli, le président de CECOP, a rappelé que le marché n’était pas uniquement réservé aux entreprises conventionnelles et que d’autres types d’entreprises pouvaient coexister. Il a surtout insisté sur le fait qu’il existait des législations en matière de coopératives sociale dans 7 pays de l’Union Européenne et qu’elles constituaient une grande expérience à la fois entrepreneuriale et sociale dont il fallait tenir compte.