Logo CECOP
EN
Address: European Cooperative House
Avenue Milcamps 105, 1030 Brussels, Belgium
Telephone: +32 2 543 1033
Email: cecop@cecop.coop

Le ministère de la Culture et du Patrimoine national roumain dénonce la contrefaçon

31 mai 2011 English ] [ français ]

Dans une interview accordée au journal ’Viata CM’ publié par UCECOM, l’organisation des coopératives de travail associé de Roumanie, Irina Cajal Marin, la sous-secrétaire d’État auprès du ministère de la Culture et du Patrimoine national roumain a réaffirmé son soutien envers la production de produits artisanaux. Elle s’est déclarée « convaincue que l’inestimable héritage artistique du peuple roumain devait être protégé et enrichi au nom de ceux qui l’aime ».

Irina Cajal Marin participait à une conférence sur le thème de « L’artisanat traditionnel – les défis du monde moderne » lors la foire nationale d’art populaire et d’artisanat des coopératives de travail associé de Roumanie. Elle a été interrogée par les exposants qui se disaient inquiets des conséquences de la contrefaçon sur leur commerce. La sous-secrétaire a suggéré aux coopératives de faire « des propositions concrètes pour faire cesser la contrefaçon qui génère des profits inacceptables et porte atteinte aux valeurs du patrimoine ». Elle a proposé de prendre des mesures normatives pour mieux encadrer la production artisanale et notamment, de « déterminer des critères afin d’identifier les produits issus de l’art populaire et de l’artisanat et qui peuvent être achetés par les institutions publiques, culturelles ou liées à l’éducation du pays ».

En 2009, la contrefaçon en Roumanie représentait environ 26 % de la production totale du marché [1]. Dans cette situation de crise économique, les coopératives artisanales font partie des rares entreprises qui parviennent à maintenir une production artisanale qui répond aux exigences de tradition et d’authenticité.


[1Source : REACT - Le Réseau européen de lutte contre la contrefaçon (www.react.org).