Logo CECOP
EN
Address: European Cooperative House
Avenue Milcamps 105, 1030 Brussels, Belgium
Telephone: +32 2 543 1033
Email: cecop@cecop.coop

La transmission d’entreprises aux travailleurs à l’agenda de la conférence européenne à Stockholm « De la charte européenne des petites entreprises au Small Business Act »

28 octobre 2009 English ] [ français ]

La conférence annuelle « De la charte européenne des petites entreprises au Small Business Act » s’est tenue à Stockholm les 5 et 6 Octobre derniers. L’évènement était organisé par la Présidence suédoise de l’Union Européenne et la Commission Européenne, DG Entreprises et Industrie.

La conférence était destinée aux représentants des ministères et agences nationales, ainsi qu’aux organisations représentatives de PME. Le but était d’aborder les enjeux essentiels pour les PME à travers l’échange de bonnes pratiques.

Après que la séance plénière soit ouverte par Jöran Hägglund (Secrétaire d’Etat en charge des Entreprises, de l’Energie et des Communications ; Suède) et Françoise Le Bail (Directrice Générale Adjointe, DG Entreprises et Industrie ; Commission Européenne) les thèmes suivants ont étés abordés lors de différents ateliers : réinvestissement des bénéfices et réduction des retards de paiement ; efficacité énergétique dans les PME ; esprit d’innovation et d’entreprise ; entrepreneuriat féminin ; procédures de faillite et transmission d’entreprises ; accès aux marchés publics ; évaluation des progrès réalisés en matière de politiques PME dans les Balkans occidentaux et dans les pays méditerranéens ; différentes voies de l’entrepreneuriat.

Le membre français de CECOP, la CGSCOP, a été invité par la Commission Européenne à participer à l’atelier « différentes voies de l’entrepreneuriat » et à présenter les initiatives mises en place afin de soutenir la reprise d’entreprises par les travailleurs sous forme coopérative.

Michel Gaté (CGSCOP) a souligné qu’en évitant la disparition d’entreprises grâce à leur reprise par les travailleurs, non seulement les emplois existants sont préservés mais également l’encrage local de l’entreprise et le savoir faire sont maintenus. L’expérience de la CGSCOP montre également que ce type d’initiatives doit son succès aux instruments de développement coopératifs comme ceux mis en place par les fédérations et agences régionales de la CGSCOP. Michel Gaté a rappelé que, pour garantir le développement de ce type d’expériences et des coopératives en général, certaines mesures étaient nécessaires comme des fonds spécifiques dédiés au renforcement de fonds propres, des mesures facilitant la création de groupes coopératifs également au niveau européen ainsi que les services de support pour les entreprises.

En plaçant à l’agenda de la conférence la reprise des entreprises par les travailleurs, la DG Entreprises et Industrie a exprimé un intérêt particulier pour ce type de transmission d’entreprises. Néanmoins, nous pensons qu’il aurait été plus pertinent d’inviter la CGSCOP à présenter son expérience lors de l’atelier qui traitait spécifiquement de la transmission d’entreprises, où la transmission aux travailleurs n’a nullement été mentionnée.