Logo CECOP
EN
Address: European Cooperative House
Avenue Milcamps 105, 1030 Brussels, Belgium
Telephone: +32 2 543 1033
Email: cecop@cecop.coop

L’Espagne a créé 8533 premiers emplois dans de nouvelles coopératives au cours de l’année écoulée

13 juin 2016 English ] [ français ]

L’année 2015 a été, comme les précédentes d’ailleurs, une bonne période pour les coopératives de travail associé. 8533 premiers emplois ont été créés dans de nouvelles coopératives. Depuis 2008, lorsque la crise a éclaté, le pourcentage des coopératives créées a augmenté de 75 points. Et 77,4 % d’entre elles sont des coopératives de travail associé. Ces chiffres ont été donnés au cours de la dernière assemblée générale de COCETA, la confédération espagnole des coopératives de travail associé. Au cours de cette session elle a également lancé les actes de la campagne pour son 30ème anniversaire. COCETA est née en 1986 avec une vocation confédérale et multisectorielle.

L’année 2015 a été, comme les précédentes d’ailleurs, une bonne période pour les coopératives de travail associé. 8533 premiers emplois ont été créés dans de nouvelles coopératives. Depuis 2008, lorsque la crise a éclaté, le pourcentage des coopératives créées a augmenté de 75 points. Et 77,4 % d’entre elles sont des coopératives de travail associé.

Par rapport à l’année 2014, en 2015 le nombre des coopératives de travail associé a augmenté de 4 %. Il s’agit d’entreprises qui résistent beaucoup mieux à la crise que les autres types d’entreprises. Selon le Ministère du Travail, les coopératives de travail associé ont détruit 12 points de moins d’emplois que les autres secteurs d’activité.
Ces chiffres ont été donnés par COCETA (la confédération espagnole des coopératives de travail associé) lors de son assemblée générale à Murcie (Espagne) et du lancement des activités pour son 30ème anniversaire.

COCETA est l’organe représentatif des coopératives de travail associé en Espagne. Elle représente 17 organisations régionales, 17 054 coopératives de travail associé et leurs 301 867 membres associés inscrits à la sécurité sociale.

« Aucune autre organisation du monde associatif n’est représentée comme COCETA au niveau mondial » a déclaré son président, Juan Antonio Pedreño. COCETA occupe, entre autres, la présidence de CICOPA, la vice-présidence de CECOP et la présidence de Social Economy Europe. Pour l’Espagne, Pedreño préside également l’économie sociale réunie dans la CEPES.

COCETA et ses organisations territoriales travaillent activement dans la production de projets entrepreneuriaux. Elle concentre son activité et ses actions sur la création d’emplois, leur maintien et leur augmentation. L’emploi généré dans les coopératives de travail associé est stable et de qualité. « 80 % des contrats sont à durée indéterminée », explique Pedreño. « Par typologie de contrat, 82 % des contrats sont des contrats d’emploi à temps plein ».

Dans les nouvelles coopératives on enregistre un afflux massif de jeunes. Dans de nombreuses régions d’Espagne, 80 % des membres ont moins de 35 ans.
Les coopératives de travail associé espagnoles sont aussi connues grâce à leur capacité de sauvegarder des emplois par la reprise des entreprises en crise. L’Espagne est en effet le premier pays européen en matière de reprise d’entreprises : Rien qu’en 2015, 40 entreprises environ ont été transformées avec comme résultat le maintien des emplois qui autrement auraient été détruits.

Les prévisions sont également bonnes. Les membres de COCETA estiment que, malgré la continuation de la crise, d’ici à la fin de l’année, 1500 nouvelles coopératives pourraient être créées avec 10 000 nouveaux emplois soit une augmentation de 35 % par rapport à 2015.

30 ans de coopératives

La vice-présidente de COCETA, Malena Riudavets, a été chargée de présenter les actes et les activités du 30ème anniversaire de l’organisation. COCETA est née en 1986 avec une finalité confédérale et multisectorielle. « Fêter ses 30 ans est synonyme de continuité et d’intégrité », a déclaré Riudavets. « On l’envisage avec l’enthousiasme et la fraîcheur du premier jour ».

Au cours de ses 30 ans d’existence, COCETA s’est configurée comme une organisation commerciale qui assure la représentation, la coordination, la promotion, l’information et la formation des coopératives de travail associé.

Ainsi, l’organisation a été un incitant pour les réductions et les primes des cotisations à la sécurité sociale en faveur des personnes handicapées, des victimes de la violence sexiste et du terrorisme, applicables à ses membres. Elle a également encouragé le développement de la capitalisation du chômage pour les chômeurs et plus récemment l’application aux coopératives des aides du programme de développement et de promotion de l’économie sociale 2015-2016 et des mesures intégrant la loi du mécanisme de la deuxième chance.

Au cours de la session, COCETA a présenté le logo de son 30ème anniversaire. Il a été créé par la coopérative de Valence Collage-no, une entreprise créée en 1992 par des femmes designers à peine sorties de l’université, preuve que l’on peut adopter un autre type d’entreprise même en étant jeune.

Au cours de cette année, une série d’activités, de conférences, d’ateliers et de séminaires seront organisés dans différentes régions d’Espagne. Un concours de vidéo scolaire a été lancé et il est également prévu d’organiser trois autres concours : meilleur essai littéraire, meilleur article scientifique et meilleur article de presse sur les coopératives de travail associé.

En outre, COCETA a demandé à être reçue par le Roi et elle en fera aussi la demande au nouveau président d’Espagne ainsi qu’au Parlement et aux gouvernements régionaux. Elle prépare en plus un livre commémoratif du 30ème anniversaire, une vidéo sur le travail coopératif et la publication d’un nouveau numéro de sa revue Femmes et coopératives.

Murcie et les politiques publiques

COCETA a choisi la ville de Murcie pour organiser son assemblée générale en partie pour remercier la région pour ses politiques publiques de soutien aux coopératives. « Nous savons que tous les partis politiques de la région de Murcie ont exprimé leur soutien au monde coopératif et à l’Union des coopératives de travail associé de Murcie (Ucomur) » a déclaré Pedreño.

Les perspectives sont bonnes dans tout le pays. « Nos propositions sont accueillies favorablement par les partis politiques qui se tournent même vers nous au moment de développer des programmes d’action » a-t-il ajouté. « Pour le prochain gouvernement le poids des coopératives doit être décisif pour qu’elles soient représentées dans toutes les politiques d’emploi ».

COCETA demande une plus grande représentation dans les institutions : un secrétariat d’état à l’économie sociale et l’insertion des clauses sociales. Elle demande également que les obstacles qui entravent la naissance et la croissance des entreprises coopératives soient éliminés et un développement effectif du plan de 32 mesures d’appui à l’économie sociale déjà approuvées en Espagne.

COCETA réclame encore aux partis politiques de plus grandes dotations budgétaires, des mesures et des propositions concrètes. « Quand les gens verront qu’il existe un consensus des responsables politiques en faveur des coopératives et de l’économie sociale, ils comprendront leur importance et cela peut être très important » a conclu Pedreño.