Logo CECOP
EN
Address: European Cooperative House
Avenue Milcamps 105, 1030 Brussels, Belgium
Telephone: +32 2 543 1033
Email: cecop@cecop.coop

Intercoopération entre les coopératives technologiques : de la Nouvelle-Zélande au Royaume-Uni

25 novembre 2016 English ] [ français ]

Les coopératives du secteur numérique se regroupent au Royaume-Uni autour du projet Megazord, une association de coopératives centrées sur la technologie qui mettent en commun leurs ressources pour atteindre des objectifs identiques : « rendre le monde meilleur et plus juste avec la technologie ». Le collectif s’inspire de la société néo-zélandaise Enspiral, un réseau d’entreprises technologiques et de coopératives qui exploite un système de financement collaboratif pour soutenir « le travail qui compte ».
Il veut favoriser la coopération inter-coopérative entre les coopératives d’un même secteur, mais comment ?

Une « coopérative de coopératives » dans le secteur numérique du Royaume-Uni a été créée par des travailleurs du secteur de la technologie dans l’espoir de construire un mouvement coopératif socialement conscient dans l’industrie. Le nouveau collectif prend forme après que plus de deux douzaines de coopératives technologiques se sont réunies pour la première fois en novembre, à l’occasion d’un séminaire de trois jours dans le nord de l’Angleterre.

Elles s’unissent pour partager leurs compétences et leurs ressources et pour défendre l’idée du « Tech for good » qui a été fermement implantée au cœur du réseau. Les membres du collectif, sous l’appellation de « Technologues coopératifs », espèrent utiliser la technologie pour aider l’ensemble de la communauté et envisagent déjà de mettre en commun leurs excédents pour financer des projets dignes d’intérêt.
Des coopératives de Londres, de Birmingham, d’Oxford, de Sheffield et de Glasgow furent parmi celles à rejoindre Wortley Hall dans le Yorkshire du sud ; – surnommé « le manoir des travailleurs » – pour y donner le coup d’envoi. Il s’agissait notamment de la coopérative de développement web Outlandish (http://outlandish.com/ du nord de Londres, d’Agile Collective (http://outlandish.com/) d’Oxford et de Co-operative Web (https://web.coop/) de Birmingham.

Brian Spurling, de Outlandish, a déclaré : « C’est une tentative de créer quelque chose qui sera plus grand que la somme de ses parties. L’idée est que cela nous rend plus forts ensemble. Nous voulons dire par là obtenir du travail que nous ne pourrions pas obtenir autrement et le partager entre nous puisque c’est ainsi que nous travaillons le plus efficacement – s’assurer que chacun travaille comme il veut le faire ».
Il a précisé : « Il s’agit ensuite de maximiser la valeur sociale du travail que nous pouvons effectuer. Les sept principes coopératifs sont très vagues quant à l’aide à la communauté – nous portons cela à un niveau beaucoup plus haut.
« Ensemble, nous pouvons augmenter très fortement notre capacité à faire ce travail de « Tech for good ».

M. Spurling a conclu : « Le séminaire a dépassé toutes les attentes. Quelque chose de très passionnant débute, il existe une énergie véritable et une volonté de coopérer que nous espérons pousser ensemble vers l’avant.

Pour plus d’informations : Megazord Hackpad.