Logo CECOP
EN
Address: European Cooperative House
Avenue Milcamps 105, 1030 Brussels, Belgium
Telephone: +32 2 543 1033
Email: cecop@cecop.coop

Espagne : Les coopératives de tourisme se préparent pour l’été

18 juillet 2007 English ] [ français ]

Situées le long de la côte et dans le montagnes, les habitations, généralement rurales et qui fonctionnent sur la base de critères écologiques, ont connu une augmentation du nombre de visiteurs et espèrent en attirer encore plus. Pour les personnes habitant les villages, le tourisme issu des coopératives leur a permis de ne pas migrer afin de trouver du travail.

Pour ceux qui sont nés en ville et qui l’ont quitté pour s’installer dans la campagne ou à la côté (connu sont l’appellation « néo-rurale »), cela représente la concrétisation d’un rêve.

« La coopérative était une option entrepreneuriale que nous appréciions beaucoup” commente Maria José qui, avec des amis et sa famille, gère une coopérative qui est régie par des critères écologiques dans la Sierra du nord de Madrid. « Nous venions tous de la ville. Nous nous sommes rendus dans la Sierra à la quête d’une vie plus saine mais nous travaillions pour d’autres. Quand nous avons créé cette coopérative, nous voulions avoir notre propre entreprise, et nous avons débuté avec 5 membres dans les amis et la famille ». Bien qu’il y en ait 3 maintenant, Maria José et ses collègues ont géré la coopérative durant 12 ans. Le commerce est rentable et permet de vivre une vie loin du bruit et du stress.

A Valencia, les coopératives dans le secteur du tourisme (coopératives de travail associé et coopératives agricoles) représentent un investissement de plus de 8,4 millions d’euros entre 1994 et 2006 selon une étude menée par le Centre Internationale de Recherche et d’Information sur l’économie publique, sociale et coopérative (CIRIEC). Il s’agit principalement de jeunes entreprises (plus de la moitié a moins de 5 ans), petite en taille (avec environs 4 membres) et qui sont impliquées dans plus d’une activité (environnement, éducation, conservation du patrimoine, l’instauration de professions et de traditions, l’apprentissage du métier d’agriculteur, etc.). Pendant de nombreuses années, les coopératives de travail associé ont fonctionné comme une alternative aux changements socio-économiques qui se sont produits dans le milieu rural tels que le déclin des activités agricoles, la distances entre le producteur et le consommateur et la pression d’une forme de tourisme qui a peu de respect de l’environnement.

Plus de maisons, moins d’hôtels

En Galice, elles représentent une opportunité considérable. Selon une étude récente menée par l’Institut Statistique de Galice, le tourisme dans des établissements ruraux dans le courant du mois de décembre dernier a enregistré une augmentation dans la fréquentation de 16,5% en comparaison à la même période l’année précédente (ils ont accueilli 10500 visiteurs) alors que les hôtels ont connu la tendance inverse, avec une diminution de 0,8%. C’est grâce à ce genre de services qui ont contribué à obtenir la meilleure garantie de qualité pour la Responsabilité Sociale Coopérative dans l’Union Européenne.

Pour obtenir de plus amples informations ou des adresses de contact de ces coopératives de tourisme, veuillez contacter notre membre COCETA : www.coceta.coop - confederacion@coceta.coop