Logo CECOP
EN
Address: European Cooperative House
Avenue Milcamps 105, 1030 Brussels, Belgium
Telephone: +32 2 543 1033
Email: cecop@cecop.coop

En Italie, 4 femmes sur 10 sont à la tête de coopératives sociales

7 décembre 2015 English ] [ français ]

En Italie le système coopératif est l’un au sein duquel le pourcentage de femme occupant des emplois de cadre est le plus haut : il s’élève à 23% contre 16% dans les autres types de sociétés. La moyenne du nombre de coopératives gérées par des femmes a augmenté de 5% depuis 2008. 4 femmes sur 10 dirigent une coopérative sociale. Les femmes sont aussi présentes dans les secteurs de la culture et des activités touristiques, où 1 coopérative sur 5 est dirigée par une femme, d’après les conclusions de l’événement : « Entremêler le changement : engagement de scénarios d’action » récemment organisé par la commission des femmes coopérateurs dirigeantes de la Confédération Italienne des coopérative, Confcooperative.

Le nombre de femmes augmente aussi au sein des membres et employés de coopératives. De 2005 à 2014 le nombre de membres femmes est passé de 37% à 41%. Un autre chiffre encore plus impressionnant est l’augmentation du nombre de femmes en tant qu’employés qui est passé de 57% à 61%.

Le secteur social prend la première place en termes de participation féminine : au sein duquel elles représentent 65% des membres, contre 55% dans les coopératives de consommation et 46% dans les coopératives de santé. En ce qui concerne les employés, les femmes représentent les deux tiers (72.5%) du total des employés par des coopératives sociales.

Avancer vers l’égalité des sexes : la manière coopérative

D’après le rapport de OIT-ACI « Avancer vers l’égalité des sexes : la manière coopérative » publié cette année, les coopératives sont plus efficaces en ce qui concerne l’aide au développement local, la richesse de la communauté, l’inclusion sociale, l’habilitation des femmes et l’égalité des sexes.

En Europe et en Amérique du Nord, les personnes interviewées ont relaté les exploits commis pour l’égalité des sexes au sein des secteurs coopératifs social et financier. Le rôle des coopératives de travail associé, les coopératives sociales et les coopératives de producteur devient très clair quand on tente de démontrer les bénéfices que les coopératives apportent aux femmes : à travers de celles-ci elles ont un meilleur accès au marché du travail et la possibilité d’exercer un emploi indépendant. De plus, certaines coopératives se sont données pour mission d’embaucher des femmes touchées par des facteurs telle que la pauvreté, la violence sexiste ou qui n’ont pas accès à une éducation. Cela étend le principe d’inclusion aux femmes les plus marginalisées.

Même dans les secteurs les plus traditionnels comme l’aide sociale, les coopératives se sont démarquées comme un modèle qui fait le lien entre ce dont les communautés ont besoin et ce que le gouvernement met à disposition. Les coopératives fournissent de nombreux services tels que l’aide à la maison pour les personnes âgés ou encore des crèches dans de nombreux pays tels que l’Italie, la Turquie et le Japon, dit le rapport.