Logo CECOP
EN
Address: European Cooperative House
Avenue Milcamps 105, 1030 Brussels, Belgium
Telephone: +32 2 543 1033
Email: cecop@cecop.coop

Cooproute, construire le patrimoine européen

24 février 2015 English ] [ français ]

Cooproute, la Route européenne de la Culture coopérative, a été présentée aujourd’hui à Bruxelles, la capitale de l’Europe où est né le mouvement coopératif, en 1844, près de Manchester. En tant que secteur clé de l’économie européenne qui rapproche facilement les citoyens européens, le tourisme est un domaine très efficace pour améliorer le patrimoine européen. « En rencontrant les touristes, les coopératives peuvent facilement transmettre leur culture et leurs valeurs qui jouent un rôle essentiel dans la construction de la société européenne. Soutenir Cooproute est une opportunité d’enrichir nos citoyens que nous offrons à travers la diversité que représente la Culture coopérative » a déclaré Luca Dal Pozzo, Président de CECOP. Dans le même sens, Silvia Draghi de l’Unité tourisme de la Commission européenne a souligné que les valeurs coopératives étaient devenues des valeurs européennes ».

Les participants à la conférence ont expliqué la raison pour laquelle les coopératives sont un modèle d’inspiration pour offrir une expérience touristique durable tout en diffusant les valeurs coopératives d’autonomie, de responsabilité personnelle, de démocratie, d’égalité, d’équité et de solidarité. À l’occasion du débat il a également été recommandé aux parties prenantes européennes que Cooproute soit reconnue par le Conseil de l’Europe comme Itinéraire culturel européen. "La culture coopérative est positive pour l’Europe - a dit Mme Silvia Costa, présidente de la commission de la culture et de l’éducation au Parlement européen - parce que elle est inspirée par la durabilité du développement, elle présente un esprit d’entreprise tout en étant solidaire et, surtout, elle a une grande capacité à saisir les nouveaux besoins de gens, dans le respect de leurs territoires".

Près de 80 destinations font déjà partie de Cooproute. Ce sont des coopératives et des musées qui offrent une expérience de tourisme durable et innovante dans toute l’Europe : ils préservent le patrimoine culturel et industriel local tout en promouvant l’histoire et les valeurs du mouvement coopératif avec un accent particulier mis sur les jeunes. Le choix des destinations est varié. À l’heure actuelle la plupart d’entre elles sont des musées, des sites historiques et naturels tandis que d’autres proposent un divertissement et un hébergement et des services directement liés au tourisme. On rencontre aussi des coopératives actives dans l’éducation, l’agriculture, le travail social ou la production artisanale qui proposent également une importante expérience touristique. La majorité d’entre elles sont des coopératives de travail associé et des coopératives sociales.

Quatre coopératives estampillées Cooproute ont partagé leurs expériences au cours de la conférence intitulée « Comment promouvoir les expériences touristiques durables par la Route européenne de la Culture coopérative », du Musée des Pionniers de Rochdale au Royaume-Uni qui est considéré comme le berceau du mouvement coopératif moderne, au travail de la coopérative l’Olivera engagée dans la réinsertion des personnes défavorisées dans la Catalogne rurale, en Espagne.

Gérard Barras de la coopérative française Ardelaine qui produit des services touristiques divers comme activité complémentaire à la transformation de la laine, a déclaré que Cooproute allait permettre la circulation des personnes qui « pourront ainsi devenir un peu plus européennes ». Les représentants de la coopérative VISERAS qui propose des itinéraires touristiques combinant des visites aux musées avec la découverte du patrimoine local ont également partagé leur expérience.

Quelle Europe promouvons-nous à travers Cooproute ? Grâce à leur modèle d’entreprise les coopératives représentent une importante source d’inspiration pour un tourisme plus responsable axé sur les personnes. Les activités des coopératives de Cooproute contribuent de manière significative à la préservation et la valorisation du patrimoine culturel et industriel de leur région. Ce faisant, elles rendent non seulement leur région attrayante pour les touristes mais elles promeuvent aussi activement les valeurs et les principes de la coopération. « Les pays du Sud sont ceux qui ont le plus grand patrimoine coopératif caché, nous devons l’offrir à l’Union européenne », a conclu Manuel Mariscal, vice-président de la Confédération espagnole des coopératives de travail associé (COCETA, en espagnol) et président de CICOPA, l’organisation internationale des coopératives actives dans l’industrie et les services.

CECOP, la Confédération européenne des coopératives actives dans l’industrie et les services, a conçu Cooproute en partenariat avec d’autres organisations coopératives, des autorités locales et des entités de toute l’Europe. Elle a commencé dans le cadre d’un projet de 18 mois cofinancé par la Commission européenne qui touche maintenant à sa fin. Cependant l’itinéraire se consolide. Jusqu’à présent le plus grand nombre des destinations de Cooproute se retrouve en Italie où a émergé l’idée du projet mais aussi en Espagne, au Royaume-Uni ainsi que dans d’autres pays comme la France, Malte, le Portugal et la Bulgarie. Tous les sites dans toute l’Europe qui désirent renforcer leur potentiel touristique tout en favorisant l’histoire, la culture et les valeurs du mouvement coopératif, peuvent avoir recours au guide en ligne Cooproute disponible sur www.cooproute.coop

Les photos de la conférence peut-être téléchargés ici