Logo CECOP
EN
Address: European Cooperative House
Avenue Milcamps 105, 1030 Brussels, Belgium
Telephone: +32 2 543 1033
Email: cecop@cecop.coop

Coopératives sociales dans le secteur agricole : cohésion territoriale et développement

14 décembre 2015 English ] [ français ]

L’innovation sociale en Italie apporte un réel changement, et ce même dans le secteur agricole. De multiples projets « d’agriculture sociale » se sont développés dans la région. Ces initiatives lient l’agriculture avec le bien être local, faisant de lui un outil pour la cohésion territoriale et le développement. Mais qu’est-ce-que l’agriculture sociale ? D’après Federsolidarietà, la plus grande organisation de coopératives sociales en Italie, l’agriculture sociale est l’activité qui lit l’agriculture avec les services sociaux, les thérapies, l’aide sociale et l’éducation. De plus, de nombreuses coopératives sociales sont spécialisées dans l’inclusion au sein du secteur agricole de personnes désavantagées.

Les coopératives sociales jouent un rôle très important dans le développement de l’économie sociale ; plus de 500 coopératives sociales du réseau de Federsolidarietà sont actives au sein du secteur de l’agriculture sociale et 400 d’entre elles organisent des formations éducatives et des sessions de thérapie en lien avec des activités rurales pour les personnes toxicomanes, alcooliques ou handicapées. Environ 5000 coopérateurs travaillent dans ce secteur en évolution.

Par exemple, les produits alimentaires et typiques de la NCO-Nueva Cooperazione Organizzata sont produit par des coopératives sociales qui gèrent d’anciens commerces criminels, ayant réintégrés l’économie légale, tout en combattant le pouvoir de la camorra (mafia Italienne) et en insufflant un nouveau souffle de vie dans certaines zones. Ils espèrent contribuer au développement d’une économie sociale et durable à travers de leurs activités -pour les personnes en difficulté- engagées envers la communauté. La devise de la coopérative est « Si tu veux un an de prospérité cultive des graines, si tu veux dix ans de prospérité cultive des arbres, si tu veux cent ans de prospérité éduque des hommes ».

Le groupe Veneto Together – Group Polis est lui aussi très impliqué au sein de ce mouvement. Fondé en 1985 à Padua, au Nord de l’Italie, ce groupe travaille dans les secteurs du handicap, la santé mentale et les problèmes sociaux. Ils ont créé des centres de soins de jour et des logements sociaux à travers la région. En 2007, le groupe Polis a lancé « Fuori di Campo » (en dehors du champ) un programme d’exploitation agricole biologique à travers lequel les personnes avec des problèmes mentaux ou physique, ou exclus de la société sont intégrés socialement et apprennent des compétences qui leurs permettront peut-être d’intégrer le marché du travail. Cette activité permet aux personnes en difficulté d’être intégré dans une activité en lien avec la nature et la communauté locale. Le groupe cultive 16 000 mètres carré de culture, dont 30 000 mètres carré de vignes qui produisent 4 types de grappes différentes.

A Matera, dans le sud de l’Italie, le consorzio La Città Essenziale a créé la marque Panecotto afin de promouvoir l’alimentation locale et l’agriculture et de lier les profits du tourisme avec la mise en place de services sociaux. Leur produits sont produit principalement par des coopératives sociales qui intègrent des personnes désavantagés. Ils ne vendent non seulement les produits en direct mais aussi en ligne à travers de leur web plateforme. Si vous achetez un produit Panecotto, cela non seulement aide la coopérative mais soutien aussi le bien être de la région, à travers du profit qu’elle accumule la coopérative a décidé d’aider les personnes dans le besoins. Chaque 20 euro de produits achetés est égal à 1 heure d’assistance sociale pour une personne n’ayant pas accès aux aides publiques.

Ces exemples illustrent le travail des coopératives sociales, leur réussite et innovation à travers lesquels elle promeuve plus d’inclusion sociale et de cohésion territoriale.