Logo CECOP
EN
Address: European Cooperative House
Avenue Milcamps 105, 1030 Brussels, Belgium
Telephone: +32 2 543 1033
Email: cecop@cecop.coop

Comment les coopératives de travail associé peuvent-elles inspirer l’économie croate ?

25 mai 2015 English ] [ français ]

En Croatie dans les années 1990, suite à l’effondrement de la Yougoslavie, le passage d’une économie d’état à une économie de marché a entraîné les entreprises dans des processus de privatisation complexes. Pour beaucoup d’entre elles ce processus n’a pas été couronné de succès et les a laissées pendant plus d’une décennie dans une insécurité financière et de propriété.

En Croatie dans les années 1990, suite à l’effondrement de la Yougoslavie, le passage d’une économie d’état à une économie de marché a entraîné les entreprises dans des processus de privatisation complexes. Pour beaucoup d’entre elles ce processus n’a pas été couronné de succès et les a laissées pendant plus d’une décennie dans une insécurité financière et de propriété. Un nombre important d’entre elles n’ont pas survécu entraînant des pertes d’emplois massives. Peu survivent et se heurtent toujours à des problèmes de propriété. Leur particularité tient de ce qu’elles se sont organisées selon le modèle yougoslave d’autogestion et que dans certains cas les travailleurs détiennent toujours la majorité des parts. La récente crise mondiale a entraîné des insécurités supplémentaires. En 2009, le PIB a perdu 6,9 %. En 2011, le PIB croate par habitant (en PPA) a atteint 61 % de la moyenne de l’Union européenne avec un taux de chômage de 13,5 %.

Les coopératives existent en Croatie depuis 150 ans principalement dans le secteur agricole. Elles ont cependant commencé plus récemment à se développer dans d’autres secteurs comme le tourisme, les énergies renouvelables, etc. Au cours de ces dernières années la création de coopératives sociales assurant l’insertion professionnelle de groupes défavorisés a été particulièrement importante. Une nouvelle loi sur les coopératives est entrée en vigueur en 2011 avec une référence aux coopératives de travail associé mais aucune coopérative de ce type n’a été créée depuis lors. Les coopératives en Croatie souffrent encore d’un environnement défavorable, des limitations légales et des charges administratives.

C’est dans ce contexte que le Centre croate pour l’entrepreneuriat coopératif a organisé le 14 mai au Parlement croate la conférence « Les coopératives de travail associé – une grande opportunité pour de nouveaux emplois ». Le but de l’événement était d’examiner cette typologie de coopératives au travers d’expériences européennes et de voir comment elles pourraient être développées en Croatie. Un accent particulier a été mis sur le rachat des entreprises par les travailleurs comme l’une des manières de sauver des emplois et la possibilité de soutenir les entreprises croates encore touchées par les processus de transition par le biais des coopératives de travail associé.

CECOP a été invitée avec des experts de Coopfond, un fonds de développement coopératif créé par Legacoop en Italie, et de la CG Scop, la Confédération française des coopératives de travail associé, pour partager les ingrédients du succès qui ont permis à certains pays européens d’atteindre un haut niveau de développement des coopératives de travail associé et de réussite des rachats et des transferts d’entreprises par les travailleurs.

Près de 60 personnes issues du Parlement croate, des ministères, des syndicats, des coopératives et des organisations coopératives, de la société civile et des universités ont pris part à l’événement. Le Président du Parlement, M. Josip Leko, a souligné l’importance de ce sujet pour la société croate. Le président de la Commission de l’emploi, M. Silvano Hrelja a déclaré « Si l’Union européenne perd ses artisans, ses agriculteurs et ses coopératives, elle perdra sa propre identité ». Les réactions des représentants du Parlement croate sur le développement des coopératives de travail associé en Croatie furent plutôt encourageantes.

Pendant son séjour en Croatie le personnel de CECOP a visité Humana Nova, une coopérative sociale implantée à Cakovac qui propose une insertion professionnelle à des femmes handicapées à travers la production et la vente de produits textiles fabriqués à partir de tissus recyclés. La coopérative emploie 13 personnes dont 11 sont des travailleurs membres, y compris des travailleurs en situation de handicap et d’anciens chômeurs. Cette coopérative fait partie de l’ACT Grupa, un consortium qui rassemble des coopératives sociales et des ONG et qui fournit une assistance mutuelle et un soutien économique.