Logo CECOP
EN
Address: European Cooperative House
Avenue Milcamps 105, 1030 Brussels, Belgium
Telephone: +32 2 543 1033
Email: cecop@cecop.coop

CECOP salue l’engagement du GUE / NGL de mettre l’économie sociale et solidaire au cœur du nouveau projet européen

5 février 2016 English ] [ français ]

Plus de 200 personnes ont participé au Forum européen sur l’économie sociale et sodidaire "Transformer les paradigmes économiques et culturels » qui a eu lieu le 28 Janvier au Parlement européen. Organisé par la Gauche unitaire européenne - Gauche verte nordique (GUE / NGL), il a abordé les principaux défis des sociétés européennes actuelles : l’exclusion sociale, l’avenir des biens communs et les défis écologiques, entre autres. Selon GUE / NGL, l’économie sociale et solidaire doit être « au cœur du nouveau projet européen". Ils ont également appelé à ce que 2018 soit l’année sociale et solidaire. CECOP salue l’engagement GUE / NGL en ce sens et espère que des mesures et des initiatives fondées sur les conclusions du forum soit prises.

Un débat en ateliers thématiques telles que le contrôle démocratique des entreprises et des outils pour le développement de l’économie sociale et solidaire (la communication, l’éducation, la mesure du succès) a eu lieu. La question de la privatisation des biens communs et les services d’intérêt général a été soulevée dans différents ateliers.
L’expérience coopérative qui rassemble les différentes parties prenantes telles que les bénéficiaires, les producteurs, mais aussi d’autres acteurs (coopératives d’eau et d’énergie, la gestion de la forêt, etc.) a été analysée comme une solution pour protéger la propriété et le contrôle démocratique dans la communauté. Un autre thème central abordé lors du forum était la crise de l’asile en cours en Europe et l’impact sur la transformation de notre société.

Une présence importante de représentants des coopératives de travail et sociales entre les orateurs doit être souligné. Bruno Roelants, secrétaire général de CECOP, a été invité à répondre à la question de la propriété des travailleurs dans les coopératives de travail. Paloma Arroyo, directrice de COCETA (Confédération espagnole de coopératives de travail) a présenté la contribution des coopératives sociales espagnoles à l’inclusion sociale des citoyens les plus vulnérables. Des représentants de coopératives de travail et sociales ont également participé au débat comme la Scic (societé coopérative d’interet collective) Okhra en France, la coopérative de travail espagnole AGRESTA et le magazine coopératif Alternativas Economicas d’Espagne. Les participants ont également eu l’opportunité de découvrir quelques histoires de jeunes présentés dans la vidéo « Travailler ensemble pour un avenir coopératif" que CECOP a produit en collaboration avec CICOPA et CICOPA Mercosur.