Logo CECOP
EN
Address: European Cooperative House
Avenue Milcamps 105, 1030 Brussels, Belgium
Telephone: +32 2 543 1033
Email: cecop@cecop.coop

Appel à la poursuite des politiques de soutien à l’économie sociale dans l’UE

2 avril 2014 English ] [ français ]

Dans son Mémorandum pour les élections de mai 2014, l’intergroupe de l’économie sociale du Parlement européen appelle les partis politiques et les candidats aux élections européennes à s’assurer que, lors de la prochaine législature l’économie sociale et les entreprises de l’économie sociale présentes au sein de l’Union européenne sont classés à un niveau aussi élevé qu’ils sont évalués. Bien que de nombreuses initiatives politiques de soutien aient été lancées au cours de la législature précédente, l’économie sociale manque encore la reconnaissance légale et une appréciation complète de ses spécificités. De ce fait, il est primordial que ces initiatives de soutien soient développées au cours de la période 2014-2019. Le député Marc Tarabella, co-Président de l’Intergroupe de l’Economie sociale a présenté le Mémorandum lors de l’audition publique de l’Intergroupe qui s’est tenue aujourd’hui.

Bruno Roelants, Secrétaire Général de CECOP, qui a participé à la réunion de l’Intergroupe, a souligné qu’en dépit des avancées positives sur le sujet des entreprises sociales en Europe, y compris dans l’élaboration des politiques, « l’accent était trop mis sur les prestations sociales de ces entreprises au lieu de la gouvernance démocratique, pour ne pas mentionner le contrôle démocratique ». « Le contrôle démocratique par les acteurs locaux fournit », a-t-il dit, « une fantastique analyse des besoins des gens pour qui l’innovation sociale peut être encouragé ». Il a également soutenu que les politiques de l’UE sur les services à la collectivité (santé, insertion par le travail, le logement, l’environnement, les services sociaux), dans lesquels la plupart des typologies d’entreprises sociales sont réunis dans le Groupe d’Experts de la Commission sur l’Entreprise Social (GECES), ne sont pas correctement reliée aux politiques sur les entreprises sociales.

Dans son appel au prochain Parlement européen, l’Intergroupe de l’économie sociale se concentre sur trois thèmes. Tout d’abord, le nouveau Parlement européen devrait renforcer les espaces pour le dialogue sur l’économie sociale au sein du Parlement en établissant un Intergroupe de l’économie sociale successif au cours de la période 2014-2019. Deuxièmement, le nouveau Parlement européen devrait s’efforcer à mettre en oeuvre tous les rapports du PE sur l’économie sociale qui ont été adoptés pendant la législature précédente. De façon plus générale, l’Intergroupe réclame le soutien continu à l’évolution du secteur de l’économie sociale au sein de l’Union européenne. Le secteur de l’économie sociale représente plus de 10 % de toutes les entreprises de l’UE et 6 % de l’emploi total dans l’UE. Il renforce également la cohésion sociale et la participation civile.

A propos de l’Intergroupe de l’économie sociale du Parlement européen

Créé en 1990, l’intergroupe de l’économie sociale du Parlement européen a connu un grand succès en tant la plate-forme et le facilitateur du dialogue interparlementaire. L’intergroupe est également un trait-d’union entre le secteur de l’économie sociale et les membres du Parlement. Avec près de 50 députés et 30 organisations du secteur, l’intergroupe est une source précieuse d’informations sur le secteur de l’économie sociale dans l’Union européenne. La raison d’être de l’Intergroupe de l’économie sociale s’enracine dans la diversité de l’économie sociale, qui couvre une variété de domaines politiques clés dans l’Union européenne. Le Parlement européen a reconnu l’importance de l’économie sociale au niveau européen par la mise en place de l’Intergroupe de l’économie sociale.

Aujourd’hui, l’Intergroupe de l’économie sociale est coprésidé par le député italien Raffaele BALDASSARRE (PPE) et le député belge
Marc TARABELLA (S&D). Les vice-présidents sont le député allemand Sven GIEGOLD (Verts/ALE), députée italienne Patrizia TOIA (S&D) et la députée française Marie-Christine VERGIAT (GUE/NGL). Le secrétariat de SOCIAL ECONOMY EUROPE apporte un important soutien logistique à l’Intergroupe de l’économie sociale.

Téléchargez le Mémorandum de l’Intergroupe de l’économie sociale du Parlement européen ici :